Où vont vos dons ?

Armand Frappier

(1904-1991)

L'aîné d'une famille de huit enfants, Armand Frappier est né à Salaberry-de-Valleyfield au Québec, le 26 novembre 1904. La mort prématurée de sa mère de tuberculose en 1923 l'incitera à poursuivre ses études en médecine et en microbiologie et, plus particulièrement, en prévention de la tuberculose.

En 1924, il obtint un baccalauréat ès arts de l'Université de Montréal au Séminaire de Valleyfield; en 1930 et 1931, il est fait respectivement docteur en médecine et licencié ès sciences de l'Université de Montréal. Boursier de la Rockefeller Foundation en 1931 et 1932, ses recherches l'amèneront aux Etats-Unis et en Europe, notamment à l'Institut Pasteur de Paris où il étudiera le BCG auprès des grands découvreurs, Calmette, Guérin, Nègre et Ramon.

Le docteur Frappier revient à Montréal à titre de chef des laboratoires de l'Hôpital Saint-Luc. En même temps, il enseigna au département de bactériologie de la faculté de médecine de l'Université de Montréal.

Inspiré par l'Institut Pasteur de Paris, il fonde en 1938 l'Institut de microbiologie et d'hygiène de Montréal qui porte, depuis 1975, le nom d'Institut Armand-Frappier en reconnaissance de son travail à sa direction pendant trente-huit ans. En 1945, il fonda l'École d'hygiène de l'Université de Montréal.

Le docteur Frappier a fait partie du conseil de nombreuses sociétés nationales et internationales: la Société Royale du Canada, le Collège Royal des médecins-chirurgiens du Canada, l'Académie nationale de médecine de France, la Royal Society of Medicine of London.

Il a participé aux travaux de nombreux organismes de santé publique et de recherche sur la santé au Canada et à l'étranger ainsi qu'à l'organisation des agences de recherche médicale du Canada. Il fut membre de comités du Conseil national de recherches du Canada, du Conseil de recherches médicales du Canada, du Ministère de la santé nationale et du bien-être social du Canada, du Ministère de la défense du Canada, de même que de la Société canadienne de la Croix-Rouge. Il fut aussi président du Comité sur le BCG de l'Union internationale contre la tuberculose et membre de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Parmi les autres réalisations du docteur Frappier, mentionnons la promotion de la vaccination contre la tuberculose par le BCG au Canada et dans le monde. Pendant la deuxième guerre mondiale, il a contribué à la création de cliniques de donneurs de sang de la Croix-Rouge au Québec.

Il fut invité à des événements scientifiques en France, en Pologne, en Allemagne de l'Est et en Hongrie. Il fut invité comme expert sur la tuberculose par les villes de New York et de Washington, par l'OMS et par différents pays du Tiers-Monde.

Il fut un pionnier dans le domaine de la recherche en microbiologie et en médecine préventive au Canada. Il se range parmi les premiers auteurs nord-américains à avoir confirmé l'innocuité et l'efficacité du BCG.

Il a étudié le mécanisme de l'infection et celui de la résistance à certaines infections pour lesquelles il a perfectionné des vaccins.
Ses publications médicales et scientifiques ont été rassemblées en huit volumes.

Parmi les nombreuses distinctions honorifiques reçues par le docteur Frappier, rappelons qu'il a été reçu Officier de l'Ordre de l'Empire britannique et Compagnon de l'Ordre du Canada. Cinq universités lui ont conféré un doctorat honoris causa: Laval, Paris, Montréal, du Québec et Cracovie. L'Académie des sciences de France lui a attribué son Grand prix Jean-Toy. Il a été nommé «Grand Montréalais» de la médecine et le Ministère des Affaires culturelles du Québec lui a décerné le Prix et la Médaille Marie-Victorin. En l985, il a été nommé Grand Officier de l'Ordre national du Québec.

Bien que le docteur Frappier ait pris sa retraite en 1974 à l'âge de soixante-dix ans, il demeura actif à l'Institut jusqu'à son décès en décembre 1991.

Don en ligne

Pour l'avancement de la recherche à l'INRS
Pour faire un don