Actualités

Une boursière de la Fondation tente de déjouer le cancer du sein

4 avril 2013

Une étudiante à la maîtrise au Centre INRS-Institut Armand-Frappier et boursière de la Fondation s'attaque au stade le plus malin du cancer du sein. Marjolaine Miclette livre cette bataille à l’intérieur même de cellules humaines cancéreuses... in vitro dans le laboratoire du professeur au cœur du Laboratoire de toxicologie cellulaire et moléculaire, dirigé par le Pr Michel Charbonneau.


Source : Le magazine de l'ACFAS | Par Marjolaine Miclette, étudiante au Centre INRS-Institut Armand-Frappier 
 

« Cette photographie (ci-dessus) est un artéfact croqué sur le vif lors d’une expérience impliquant des cellules mammaires cancéreuses et une molécule synthétisée par des plantes qui cristallise trop facilement. En la regardant, je me dis que même si le cancer peut bien tenter de « se sauver » et de proliférer anarchiquement, il y aura toujours l’espoir que quelqu’un de plus vite que lui réussisse à le déjouer… dans une partie de quidditch dans un pétri! » mentionne Marjolaine Miclette.

L'ENJEU
Le cancer est un « mauvais sort » pour la personne atteinte. Pour une jeune scientifique comme moi, il constitue un stimulant défi à relever, car les mécanismes sous-jacents au caractère immortel des cellules cancéreuses ne sont pas tous élucidés. À travers mon projet de maîtrise, je me suis improvisée apprentie magicienne en m’attaquant au stade le plus malin du cancer du sein, soit l’étape où il devient indépendant et n’a plus besoin d’hormones pour se développer; le moment où il n’est plus possible de le combattre en modulant le système hormonal. On dit alors qu’il est hormono-indépendant.

Je livre cette bataille à l’intérieur même de cellules humaines cancéreuses... in vitro. C’est un travail expérimental et je suis à fourbir les armes sur un terrain appelé pétri, au cœur du Laboratoire de toxicologie cellulaire et moléculaire de l’INRS Institut Armand-Frappier, dirigé par le Dr Michel Charbonneau.

L’enjeu de la partie : désactiver la télomérase, une enzyme qui joue un rôle central dans l’immortalité des cancers.

Pour lire la suite de l'article, cliquez ici.


La Fondation a été heureuse de remettre cette année à
Marjolaine Miclette, la Bourse d'excellence J. Armand Bombardier

 

 

  • Pour en savoir plus sur les bourses de la Fondation, cliquez ici.
  • Pour connaître tous les lauréats des bourses 2012, cliquez ici.

 



Retour à la salle de presse
Don en ligne

Pour l'avancement de la recherche à l'INRS
Pour faire un don

Galerie multimédia

Visionnez nos photos et vidéos
Voir les photos et vidéos

NOTRE AVENIR COMMENCE ICI. MAINTENANT.

Face aux nombreuses menacent qui nous guettent, chercheurs de l'INRS et donateurs se mobilisent pour le mieux-être de notre société
Voir le vidéo